ALBERT KARAZIWAN

Né en Belgique en 1958, Albert Karaziwan est un entrepreneur atypique. Actuellement directeur général de Semlex, une société spécialisée dans les solutions d’identification biométriques, cet homme d’affaires se distingue par sa brillante carrière, ses ambitions, son charisme, sa passion, son optimisme, son amour pour le continent africain et son profond engagement envers les populations vulnérables. L’un des grands secrets de la réussite d’Albert Karaziwan réside dans sa philosophie fondée sur la pensée positive, mère de toute création, sur le dépassement de soi et sur la construction d’un monde meilleur. Portrait de cet homme d’affaires actif, reconnu et apprécié dans le monde entier pour la place qu’il accorde à la sécurité et à la philanthropie au sein des stratégies des entreprises qu’il dirige et de ses propres principes.

Semlex, une passerelle vers la biométrie en Afrique

En créant Semlex en 1992, Albert Karaziwan a un objectif clair en tête : aider les gouvernements et les organismes internationaux , comme Interpol, à lutter contre le crime organisé et la fraude identitaire en introduisant la biométrie dans les systèmes d’identification.

Bien que l’entreprise soit présente sur d’autres continents tels que l’Europe et l’Amérique latine, c’est surtout en Afrique que le système biométrique en réseau (BNS), mis en place par Semlex, s’est avéré d’une très utile. Les solutions de l’entreprise ont été introduites dans plusieurs pays d’Afrique comme le Mozambique, Madagascar, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine et les Comores. En proposant ses solutions d’identification et d’authentification, Semlex contribue à renforcer la sécurité aux frontières et à lutter contre le crime organisé. La fiabilité et le caractère innovant de ses systèmes ont fait de cette société belge un pionnier et un chef de file de la sécurité biométrique dans le monde entier, en particulier en Afrique. Elle permet aussi à l’Afrique de poursuivre son développement et de prendre le train des nouvelles technologies, si importantes pour relever les défis de demain.

Outre des passeports et des visas, Semlex fournit aussi des produits et des solutions qui facilitent la confection d’autres documents biométriques tels que les cartes d’identité nationales, les permis de conduire, les permis de travail et autres documents (cartes de séjour, cartes d’étudiants, cartes de fonctionnaires et d’anciens combattants, actes civiles et timbres). Afin de répondre aux besoins de tous ses clients, l’entreprise a mis au point plusieurs systèmes de reconnaissance : empreintes digitales, reconnaissance faciale, géométrie de la main et lecteur d’iris.

La qualité des services de Semlex est garantie par l’obtention de plusieurs certifications ISO et par le respect de plusieurs normes internationales (ANSI, NIST, ICAO). Ayant son siège à Bruxelles, Semlex possède plusieurs filiales dans les pays africains où l’entreprise propose ses services : Madagascar, Mozambique, Tchad, Guinée-Bissau, Kenya, Gabon, Niger…

BON À SAVOIR 

La sécurité biométrique désigne l’ensemble des technologies mises en place pour identifier une personne. Les informations recueillies sont intégrées dans une base de données consultable par toutes les personnes ayant un droit d’accès, notamment celles qui travaillent aux postes de frontières.

Albert Karaziwan, directeur Semlex depuis 1992 

Albert Karaziwan est un entrepreneur engagé. Son engagement et son expertise dans le domaine de la biométrie sont reconnus dans le monde entier par les autorités et les gouvernements. Pour cette raison, il participe chaque année à l’assemblée générale d’Interpol en tant que représentant de Semlex. Il profite de cet évènement extraordinaire pour échanger ses idées avec les chefs de police des pays représentés, présenter les systèmes imaginés par son entreprise pour combattre la fraude identitaire, prendre connaissance des stratégies adoptées et des bonnes pratiques en matière de sécurité internationale. Ces échanges sont fondamentaux pour mieux lutter contre la fraude et garder toujours une longueur d’avance sur les cybercriminels qui, de leurs côtés, cherchent sans cesse de nouvelles techniques permettant de contourner les mesures mises en place par les autorités (par exemple des moules en silicone pour reproduire des empreintes digitales).

Albert Karaziwan entretient également d’excellentes relations avec les chefs de gouvernement des pays dans lesquels sont introduites les solutions de sa société Semlex.

Ce tissage de liens exceptionnel a été obtenu grâce essentiellement à son expertise, à son engagement et aux nombreuses visites effectuées pour gagner la confiance des gouvernements avec lesquels il collabore. Mais c’est surtout l’importance qu’il accorde à la dimension humaine dans sa vie personnelle et professionnelle qui lui a permis d’être reconnu dans le monde entier.

En 2009, Albert Karaziwan est nommé Ambassadeur itinérant de l’Union des Comores. Son rôle consiste à coordonner l’action des consuls opérant sur les quatre îles qui composent ce pays situé au nord du canal de Mozambique, entre Madagascar et le continent africain : Grande Comore, Anjouan, Mohéli et Mayotte. La nomination d’Albert Karaziwan à ce poste fut annoncée lors d’une réunion organisée à l’ambassade des Comores le 14 février 2009 en vue de « soumettre un document cadre établi par le ministère des Relations Extérieures relatif aux missions dévolues aux consuls honoraires représentant les Comores ». Le rôle de M. Karaziwan et des consuls est prépondérant pour le développement de cette nation africaine, notamment pour la création et la survie des petites et moyennes entreprises.

Les nouvelles technologies, une véritable passion

Mettre les nouvelles technologies au service de la sécurité et des citoyens : Albert Karaziwan s’efforce, jour après jour, d’atteindre cette ambitieux objectif. Cet amoureux des nouvelles technologies prône un esprit d’entreprise solidaire et sensé, utile au plus grand nombre. Et pour ce Belge philanthrope, l’innovation est essentielle pour garantir la sécurité des personnes.

Sa passion pour les nouvelles technologies l’a conduit à s’intéresser à plusieurs domaines. Il a notamment investi dans la sécurité des bâtiments (Profabel), la sécurité des parkings (Parcomatic), l’hôtellerie, l’imprimerie de pointe et les énergies renouvelables (énergie solaire). Il est membre du Conseil d’administration de Proginov, une entreprise essentiellement dédiée aux logiciels de gestion pour les entreprises. Il est aussi à la tête d’autres entreprises comme Matison France (une société immobilière) et le domaine de Prémont.

Valeurs et autres engagements d’Albert Karaziwan

Albert Karaziwan ne se contente pas de proposer aux États africains des logiciels pour sécuriser les frontières et créer des pièces d’identité. Il tire aussi profit de ses relations privilégiées avec les gouvernements des pays où Semlex est implanté pour mettre en place des projets solidaires et venir en aide aux populations défavorisées.

En avril 2014, il assiste à l’inauguration d’une station de traitement de l’eau à Mohéli. Cette installation facilite l’accès à l’eau potable aux habitants de la ville.

Photo des cinq terres en Italie

Plusieurs personnalités étaient présentes lors de la cérémonie d’inauguration de cette station d’épuration : la première dame (Mme Hadidja Aboubacar), la ministre de l’emploi (Mme Sitty Kassim), l’ambassadeur d’Arabie Saoudite, le gouverneur de Mohéli et le président de l’organisation chargée de la gestion de l’eau. La présence de ces personnalités révèle l’importance de ce merveilleux projet rendu possible grâce au PDG de Semlex. Semlex est également à l’origine d’une autre station d’eau potable dans l’Union des Comores, à l’hôpital de Fomboni. Les dirigeants africains sont aujourd’hui reconnaissants envers Albert Karaziwan et son entreprise.

Le cerveau est le moteur de la réussite. Pour atteindre ses objectifs, il faut avoir une idée, y croire fermement et mettre tout en œuvre pour la concrétiser. C’est ainsi que l’on tisse son propre succès. Cette philosophie fondée sur l’optimisme est partagée par Albert Karaziwan. Pour cette raison, il est membre du Conseil d’administration d’« Optimistes sans frontières ». Cette association belge a pour but de renforcer l’enthousiasme, la pensée positive et l’esprit d’entreprise. Elle aide les citoyens et les communautés à prendre conscience de l’importance de l’optimisme dans la prise de décisions et de la nécessité de chasser les idées négatives pour grandir et atteindre ses objectifs personnels et professionnels.

Créée en novembre 2008, cette association initie une « révolution culturelle de la confiance en l’avenir » en privilégiant la coopération constructrice au détriment de la concurrence destructrice. La concurrence tend à diviser et engendre des pertes. La coopération, au contraire, permet de multiplier la force créatrice. Par conséquent, bâtir un monde meilleur passe donc irrémédiablement par l’adhésion à la pensée positive.

Homme altruiste et visionnaire, Albert Karaziwan fait partie de ces chefs d’entreprise qui mettent leur talent et leurs idées au service des communautés qui en ont le plus besoin. En étant à la tête d’une société qui propose des solutions biométriques, il apporte sa pierre à l’édifice à la paix et de la sécurité à travers le monde. En soutenant des projets solidaires en Afrique tels que, la mise en service des stations d’épuration et de traitement d’eau potable, il contribue à l’amélioration de la qualité de vie des populations. Il promeut la pensée positive et véhicule un message universel qui mérite d’être entendu de tous.